Article et photo de Clicanoo.re publié le 13 avril 2013

Eric Fruteau déclaré inéligible pendant un an

Le Constitutionnel Constitutionnel a statué : Eric Fruteau a été déclaré inéligible pour un an (Article L.O 136-1 du code électoral). En février dernier déjà son compte de campagne avait été rejeté par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Il est reproché entre autres à l’ex-candidat aux législatives de juin 2012 de n’avoir pas pris en considération dans ses comptes le coût (21 000 euros) du bulletin municipal (hors série), spécialement consacré à son bilan en tant que maire de Saint-André dont il s’en est servi comme moyen de propagande électorale afin de mener campagne dans le cadre du scrutin des législatives de juin 2012. Elections qu’il avait perdues.

Cette décision du Conseil Constitutionnel compromet sérieusement les plans d’Eric Fruteau dans le sens où il ne pourra pas se présenter aux municipales de mars prochain à sa propre succession. Qui parmi ses adjoints conduira la majorité municipale sortante : Joé Bédier, l’actuel 1er adjoint ou Michèle Caniguy, la conseillère générale de Cambuston ? Les paris sont ouverts.

Contacté par téléphone, le docteur Jean-Marie Virapoullé, chef de file de l’opposition municipale, qui avait écrit à la CNCCFP, se félicite de cette décision du Conseil Constitutionnel. "Celui qui voulait se poser en Monsieur Propre et en donneur de leçon de morale est doublement sanctionné : électoralement et financièrement".

Y.M.

 autre article en lien:   Eric Fruteau double le budget de la communication