Article de CLICANOO.COM | Publié le 31 décembre 2009

Le maire oblige les Asem à travailler pendant les vacances

320x220_sttanndre3112Saint-André. Alors que les assistant(e)s d’école maternelle ont toujours bénéficié de leurs vacances scolaires, Eric Fruteau a décidé de les faire travailler entre une heure et trois heures de temps quotidiennement à compter du 5 janvier dans les centres aérés. Karl Malbrouck, s’insurge contre le choix opéré par le maire et parle de saisir le tribunal administratif.

“Pour l’actuelle municipalité, les employés communaux sont devenus des bœufs Moka !” La section du SAFPTR-mairie de Saint-André est en colère. Alors que les Asem (assistant(e)s d’école maternelle) ont toujours eu leurs vacances scolaires pour se reposer, Eric Fruteau a décidé de les faire travailler entre une heure et trois heures de temps quotidiennement à compter du 5 janvier prochain dans les centres aérés. Certaines assistantes vont venir de 11h à 14h pour les repas des enfants. D’autres de 16h à 17h pour nettoyer les toilettes et les salles d’eau. Le leader de l’opposition municipale, Jean-Marie Virapoullé avait dénoncé cette incohérence il y a quelques semaines lors d’une conférence de presse. Le SAFPTR, par la voix de Karl Malbrouck, s’est insurgé contre le choix opéré par le maire Eric Fruteau. “Le rôle de l’Asem est d’assister les enseignants. Quand le personnel enseignant est en vacances, l’Asem doit l’être aussi”, insiste le représentant du syndicat dans l’Est.

“ON IRA AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF !”

“Honteux”, “Inhumain” : les mots sont faibles pour qualifier la décision du maire de Saint-André. En tout cas, Eric Fruteau est de plus en plus contesté au sein même de sa mairie. Les commentaires allaient bon train hier à l’issue des réunions des Asem dans les différents centres : “On a voulu le changement mais là, c’est n’importe quoi ! Dans le temps de Virapoullé, les Asem avaient leurs vacances et ce sont des travailleurs saisonniers qui venaient surveiller les enfants des centres aérés et nettoyer l’école le soir. Là, on ne peut même pas partir en vacances”. “Je suis révoltée. Je travaille toute l’année avec la maîtresse. J’ai plus de trente élèves à gérer. C’est la première fois que je me retrouve à revenir travailler pour nettoyer les toilettes. Je vais le faire parce qu’il faut le faire mais je suis écoeurée car j’ai droit à mes vacances aussi”. “Toute l’année, on bosse, on nettoie la classe, on veille sur les enfants. Et là, on nous demande d’aller nettoyer les chiottes. C’est dégueulasse”… “Nou va supporte Eric Fruteau jusqu’en 2014 mais ce sera une honte pou li si en 2011, li perde aux cantonales. Et sera bon même pou li !” Au SAFPTR, on va s’associer avec la CFTC notamment pour créer une intersyndicale afin de prendre à bras le corps ce dossier. “On va prendre l’avis d’un juriste et si la décision de faire travailler ces Asem est illégale, on ira au tribunal administratif”, annonce déjà Karl Malbrouck

J.P-B